Gelezen en goedgekeurd...
Welkom bij Bibliomania, de online specialist in tweedehands boeken
FR  •  NL
Winkelmand
0
Fleurus, 100 ans. Dji m' souvé bé, tome 1
Hardcover / 96 bladzijden / non daté ou dépôt légal à parution
taal (talen) : frans
afmetingen : 304 (h) x 214 (b) x 12 (dk) mm
gewicht : 658 gram
BESCHIKBAAR
zeer goede staat
21,95 EUR
referentie : 1014215
Alle prijzen zijn BTW inbegrepen
Passionnés par la vie, la culture, le folklore les arts, les coutumes de la Ville de Fleurus et mandatés par le Grand Conseil de la Confrérie de la Cité des Bernardins, les membres de la commission de la Culture ont tenté de rappeler, au travers de cet ouvrage qui n’a pas la prétention d’être un ouvrage historique, mais simplement un recueil de photos, à votre mémoire ce que fut la vie dans notre Ville le siècle passé.

« FLEURU DJI M’ SOUVE BE »

Fleurus fait partie de la Province du Hainaut, aux limites des Provinces de Brabant et Namur. Elle est située à égale distance de Charleroi et Gembloux ce qui en fait un point névralgique de la vie économique. Les Communes voisines des Fleurusiens sont St. Amand, Ligny, Wanfercée-Baulet, Lambusart, Farciennes, Châtelineau, Gilly, Heppignies et Wangenies.

C’est dans son livre « Histoire de la ville de Fleurus » que le Chanoine Theys nous fait remarquer que l’origine de Fleurus remonte en 868. Au cours des siècles, son nom va connaître une évolution constante et le nom de Flerus apparaît en 977, Fleuruis en 1161, Fleurucum en 1260, Flerus en 1403, Fleuru en 1652 et enfin Fleurus depuis 1750. Fleurus a été portée au rang de ville le 28 septembre 1155 par Henri l’aveugle. Le comte de Namur accorda aux habitants une chartre de liberté semblable à celle des Bourgeois de Namur. Ratifiée et renouvelée en 1247 par Baudouin de Constantinople, Marquis de Namur.

Le territoire de la Ville est de 1506 hectares et est formé de plaines et de vallons très fertiles. Seule la partie sud est accidentée et boisée. Son sous-sol est relativement riche, nous avons pu y trouver de la houille au Vieux-Campinaire. du sable à Fleurjoux, de la Baryte à Berlaimont. de la terre à briques à l'avenue Brunard.

Si l’on peut évoquer deux incendies qui dévastèrent totalement Fleurus en 1333 et 1578 pour expliquer une évolution démographique lente, la Ville prit un essor croissant dès le début du 19e siècle. 3576 habitants sont recensés en 1840, 6522 en 1910, 7105 en 1930. Actuellement, nous pouvons écrire que l’entité de Fleurus compte 24000 habitants dont 9500 résident sur le sol de Fleurus..

Il n’est pas inutile de signaler que la langue véhiculaire employée à Fleurus était le Wallon. Le Wallon dut céder sa place au Français à l’instauration de l’enseignement officiel en 1875.
gelijkaardige artikelen zoeken per categorie
gelijkaardige artikelen zoeken per onderwerp: