Gelezen en goedgekeurd...
Welkom bij Bibliomania, de online specialist in tweedehands boeken
FR  •  NL
Winkelmand
0
Elisabeth de Belgique
Paperback / 228 bladzijden / uitgave 1964
taal (talen) : frans
uitgever : Flammarion
afmetingen : 210 (h) x 150 (b) x 17 (dk) mm
gewicht : 355 gram
BESCHIKBAAR
zeer goede staat
platten bevlekt
4,95 EUR
referentie : 1011460
Alle prijzen zijn BTW inbegrepen
L’auteur de ce livre confesse volontiers qu’il a mis à l’écrire exactement cinquante ans. Lorsque la guerre de 1914 éclata, c’était un enfant de douze ans, capable non pas de porter le fusil ou le sac au dos mais de lire les journaux. C’est ainsi qu’il apprit que celle qu’il considérait comme une princesse du Gotha européen, était un être exceptionnel. Plus tard, dépassant le stade de l’imagerie d’Épinal et les lectures de mémoires, soit de Pierre Loti, soit de Raymond Poincaré, il se mit à interroger les survivants de l’épopée. Ces témoignages oraux, dont il n’est fait référence nulle part dans ce livre parce qu’ils sont venus de conversations à bâtons rompus, en font cependant l’essentiel.

Sur la Cour de Possenhoven, comme sur l’hôtel discret et savant de la princesse héritière de Belgique, sur la vie à La Panne enfin, il a fallu à l’auteur confronter des centaines de dépositions plus ou moins nuancées.

L’âge est venu et la reine de 1914 a aujourd’hui 88 ans bien révolus. A part quelques extravagances survenues depuis la mort de son mari, elle peut servir de modèle à tant de femmes dans le monde d’aujourd’hui. Pourquoi son amour du peuple juif, et pourquoi son amour de la musique? Pourquoi son amour aussi, et par-dessus tout, de la médecine? Tout cela est expliqué dans ce livre en termes très clairs.

Élisabeth, reine des Belges, ne se comprend pas sans son mari et on ne s’étonnera pas de voir dans cet ouvrage de longues pages consacrées au roi Albert car, de l’avis de notre auteur, il n’y a pas de reine Élisabeth sans roi Albert, puissant original lui aussi dont le souvenir, à l’occasion du cinquantenaire de la bataille de l’Yser, redevient si puissamment actuel. Autrement dit, le roi et la reine qui figuraient en 1914 dans les albums de photographies royales ont quitté le domaine du conventionnel pour entrer délibérément dans une réalité bien plus forte, dans la réalité de l’histoire.
andere publicaties door Charles d'Ydewalle
gelijkaardige artikelen zoeken per categorie
gelijkaardige artikelen zoeken per onderwerp: