Gelezen en goedgekeurd...
Welkom bij Bibliomania, de online specialist in tweedehands boeken
FR  •  NL
Winkelmand
0
1940-1945 : Les Côtes-du-Nord en images
Hardcover / 128 bladzijden / uitgave 1979
taal (talen) : frans
uitgever : Libro-Sciences
afmetingen : 284 (h) x 204 (b) x 12 (dk) mm
gewicht : 600 gram
BESCHIKBAAR
zeer goede staat
26,95 EUR
referentie : 1014194
Alle prijzen zijn BTW inbegrepen
Un album d’images recueillies sur un sol livré à la surveillance d’un occupant étranger ne peut donner une vision exhaustive de la réalité quotidienne de la vie de la population. Et c’est une gageure que de rendre sensible la période d’exception que fut la seconde guerre mondiale sur un coin de terre où durent se cacher ceux qui luttèrent pour lui rendre sa liberté, alors que ceuxdà n’avaient pas le droit de faire courir des risques supplémentaires à leurs partisans en les photographiant. Bien des drames ont ainsi échappé pour l’histoire aux images de leur vaillance et de tous nos chagrins.

La tranche de vie révélée ici par Charles-Louis Foulon n’en donne que davantage de prix à ce reflet de ce que fut la trame de l’occupation et de la Résistance des Côtes-du-Nord de 1940 à 1945. Nous y retrouvons en effet aussi bien les troupes d’occupation que les prisonniers de guerre, les queues pour le ravitaillement que de noires pantalonnades, vision de la collaboration.

Quant à la Résistance, elle apparaît dans sa diversité. L’évocation des réseaux d’évasion vers l’Angleterre libre, des actions de propagandistes, des martyrs, est fidèle. Pour la période de la Libération nationale, l’illustration du concours des Alliés s’accompagne du rôle indispensable de la Résistance armée, des F. T. P., de l’Armée Secrète, des réseaux, des F.F.I., constitués non pas de lourds bataillons, ni même de maquis concentrés, mais de petits groupes mobiles bien pénétrés du caractère vital de la tactique des harcèlements qui permet de se garder insaisissable.

Dans cette province de Bretagne où les traditions d’indépendance, de lutte paysanne, de révolte, où le courage des femmes en coiffe tenant rangs viennent de loin, la tactique des Francs-Fireurs a trouvé une de ses mises en œuvre les plus exemplaires. C’est en entraînant sans cesse nos groupes armés au combat, en gagnant l’appui d’une large partie de la population que nous avons rendu l’insurrection possible, au jour venu, pour fournir la nécessaire infanterie sans laquelle les troupes alliées n’auraient pu participer si rapidement aux combats décisifs de la libération de la Bretagne. Nos camarades des Côtes-du-Nord y ont pris une part déterminante. L’insurrection bretonne a fait gagner des semaines aux divisions américaines. Elle a permis que se déclenche, au moment voulu, l’insurrection de Paris.

Cette histoire appartient aux femmes et aux hommes de tous âges qui l’ont faite. Et pour qu’on s’en souvienne.

En nous permettant de l’entrevoir par ce recueil original de souvenirs, la présentation qu’il en fait et ses si pertinents commentaires, Charles-Louis Foulon nous apporte ici un nouvel exemple de ses qualités de chercheur et d’historien. Auteur d’une précieuse étude générale sur «le pouvoir en province à la libération », il reste aussi attaché à sa chère Bretagne. Il en donne une preuve remarquable en nous restituant ces images de notre pays où la terre et la mer et la chanson du vent parlent de liberté.
gelijkaardige artikelen zoeken per categorie
gelijkaardige artikelen zoeken per onderwerp: