Gelezen en goedgekeurd...
Welkom bij Bibliomania, de online specialist in tweedehands boeken
FR  •  NL
Winkelmand
0
Fondation Beyeler
Paperback / 362 bladzijden / uitgave 2000
taal (talen) : frans
ISBN : 3791320572
EAN : 9783791320571
afmetingen : 310 (h) x 246 (b) x 32 (dk) mm
gewicht : 2200 gram
BESCHIKBAAR
zeer goede staat
29,95 EUR
referentie : 1012734
Alle prijzen zijn BTW inbegrepen
Il y a bien des années, je regardais le parc à travers les fenêtres de la vieille maison Berower, en pensant que ce serait un bel endroit pour montrer nos tableaux, mais la maison était trop petite. Je n’osais pas même penser à un nouveau bâtiment destiné à un musée dans ce parc. Pourtant ce rêve est maintenant devenu réalité, et tel que nous l’avions fait, avec un bâtiment spécialement créé par Renzo Piano, conçu avec soin, adapté à son objet, recouvert d’une peau sombre de porphyre et d’un toit léger qui donne l’impression de flotter, tout à fait comme il le fallait pour répondre à l’envergure des différentes œuvres de la collection conservées dans le bâtiment. Comme un porte-avions, avec sa piste de service, sur le côté, qui coupe le bruit de la circulation, le musée est amarré au bord de la rue. Au-dessus, s’élance la grande surface de verre du toit, sous lequel s’abrite la collection, dans des salles bien proportionnées, l’éclairage zénithal permettant d’apprécier les tableaux selon les variations de la lumière du jour.

Cette collection est née sans intention précise, sans que nous ayons eu de plan. Elle a d’abord résulté du fait que nous avons empli de tableaux notre maison, puis de notre activité, qui nous a permis de choisir des tableaux pour nous, que nous ne voulions plus laisser partir ou bien que nous ne parvenions pas à vendre. Il est cependant beaucoup d’œuvres que nous n’avons pas pu nous permettre de garder, mais qui aujourd’hui, pour notre satisfaction, appartiennent à des collections privées et à des musées, témoignant grandement des cinquante ans d’activité durant lesquels nous avons organisé plus de deux cent cinquante expositions.

Le musée que nous avons ouvert aujourd’hui est aussi là pour dire notre gratitude à tous les collectionneurs, musées et collègues, dont le contact - même quand il était de carac-tère critique - nous a stimulés et enrichis. Parmi les nombreuses Incitations que nous avons reçues, ¡1 nous faut d’abord mentionner les premières, qui sont venues de Georg Schmidt, Werner Schmalenbach et d’autres directeurs de musées, collectionneurs et amis des arts. Et j’aimerais avant tout mettre en avant le dialogue que j’entretiens, depuis des décennies, avec Bill Rubin et sa femme Phyllis Hattis. Je continue aussi de débattre de toutes ces questions avec Jean Planque, qui a défendu mes intérêts artistiques à Paris, et qui a débusqué là pour mol des tableaux, insistant toujours pour l’achat, même quand l’argent et les clients étaient rares. Pour finir, je voudrais également remercier Ici mes collaborateurs de longue date à la Galerie, Claudia Neugebauer, Pascale Zoller, Wllly Rüegg, Bernd Dütting et Mario Franceschi.

Ce sont bien entendu les artistes eux-mêmes qui m’ont le plus stimulé : eux qui ont tout misé sur l’un des plateaux de la balance et qui s’efforcent toujours de faire à la fols grand et parfait. C’est à eux que, par notre œuvre, nous souhaitons rendre un hommage particulier, dans une architecture et un environnement spécialement réfléchis. Il ne faut pas pour [...]
gelijkaardige artikelen zoeken per categorie
gelijkaardige artikelen zoeken per onderwerp: