boeken. gelezen. goedgekeurd.
Welkom bij Bibliomania, de online specialist in tweedehands boeken
FR  •  NL
Winkelmand
0
450 ans d'Espérance: La S.A. métallurgique d'Espérance-Longdoz de 1519 à 1969
Gebonden / 176 bladzijden / uitgave 1990
taal (talen) : frans
uitgever : Editions du Perron
ISBN : 287114048X
EAN : 9782871140481
afmetingen : 317 (h) x 240 (b) x 20 (dk) mm
gewicht : 1330 gram
BESCHIKBAAR
zeer goede staat
24,95 EUR
Quantité:
referentie : 1016244
Alle prijzen zijn BTW inbegrepen
Chaque siècle a sa forme d'histoire: l'histoire des princes et des nations, l'histoire des batailles et des traités, l'histoire économique et sociale, l'histoire des mentalités. Chacune a été «la nouvelle histoire». Chacune a tenté de répondre, à sa manière, aux interrogations d'une époque sur elle-même. Ce n 'est donc pas un hasard si l'histoire des sciences, des techniques, des industries se développe à mesure que le monde affronte la troisième révolution technologique. Plus que toute autre, cette histoire peut mettre la science et la technique en culture et sensibiliser au devenir. Elle fournit un matériau de choix a la critique et à l'imagination créatrice.

La cellule élémentaire du tissu scientifique, technique et industriel, c'est l'entreprise. Plus d'un décideur a découvert l'intérêt stratégique, pour une entreprise, de se raconter sa propre histoire et de la raconter à ses partenaires ; une histoire sans nostalgie, non achevée, non linéaire, aboutissant au présent et au futur. Sans renoncer aux dures exigences du métier d'historien — le droit a l'objectivité et a une salutaire impertinence —, cette histoire appliquée est un véritable outil de management. Tel est le but de la collection de prestige « Technologie et tradition industrielle». Son objet: les grandes entreprises belges et étrangères et leurs technologies, hier, aujourd'hui et demain.

Symboliquement, la série s'ouvre par l'histoire d'Espérance-Longdoz, un des fleurons de l'industrie liégeoise. La personne même de son auteur, Léon Willem, y cristallise l'union entre la vie d'une société et son patrimoine historique. En juin 1948, Léon Willem, juste sorti de l'Université, entre comme ingénieur de fabrication aux hauts fourneaux d'Espérance-Longdoz. Il y finira sa carrière comme ingénieur divisionnaire, chef du service transports. Deux faits, nous a-t-il confié, ont joué un rôle dans l'éclosion de sa vocation d'historien. Le premier fut le spectacle quotidien d'un matériel déjà traditionnel, comme des fours d'agglomération et le vieux laminoir de Dieudonnê Dothêe. Le second fut la rencontre avec René Evrard, historien des fontes anciennes, qui avait créé, aux Vennes, le Musée des conduites d'eau.

Ensemble, Evrard et Willem vont traquer dans toute la Wallonie les témoins de son passé sidérurgique. L'époque est favorable. Le boom sidérurgique de la guerre de Corée achemine vers les hauts fourneaux quantité de mitraille. Dans les wagons, on trouvait des chenets, des taques de cheminée, des outils anciens. Stockés dans une remise, ces objets deviendront, grâce à Alexandre de Posson, le premier Musée du fer et du charbon a Espérance-Longdoz. Léon Willem y fait transporter un haut fourneau du XVllî provenant de Gonrieux. En 1963, ce Musée absorbera l'ancien Musée des Vennes.

Pour exploiter les documents qu 'il collecte sans relâche, Léon Willem écrit de mois en mois l'histoire d'Espérance-Longdoz dans le journal d'entreprise «L'Espérance». L'ingénieur se fait archiviste et paléographe. Parmi les documents qu 'il a utilisés, beaucoup ont aujourd'hui disparu, en sorte que son témoignage est irremplaçable. C'est en 1963, à l'inauguration de Chertal, que Léon Willem offre une synthèse de son labeur dans son «Histoire d'Espérance-Longdoz 1863-1963 », qui ne connaîtra qu 'une diffusion interne: les temps n'étaient pas mûrs pour l'histoire industrielle. Cependant, le musée continuait de se développer, dans le cadre du rapprochement entre Espérance-Longdoz et Cockerill-Ougrée-Providence. Léon Willem reste à la barre malgré des circonstances difficiles, puisque, en 1976, le musée est cédé à la ville de Liège.
gelijkaardige artikelen zoeken per onderwerp: