boeken. gelezen. goedgekeurd.
Welkom bij Bibliomania, de online specialist in tweedehands boeken
FR  •  NL
Winkelmand
0
La houillerie liégeoise
door Jean Haust
Paperback / 240 bladzijden / uitgave 1925
taal (talen) : frans
uitgever : Vaillant-Carmanne
afmetingen : 270 (h) x 185 (b) x 19 (dk) mm
gewicht : 533 gram
BESCHIKBAAR
zeer goede staat
26,95 EUR
referentie : 1012310
Alle prijzen zijn BTW inbegrepen
A la fin de 1919, un spécimen de ce vocabulaire a paru dans le Bulletin du Dictionnaire wallon. L'Avant-propos exposait comme suit la genèse de l'œuvre :
« Le petit Vocabulaire des Houilleurs liégeois de Stanislas Bormans date de 1863; il est épuisé depuis longtemps. Comme il répondait à un réel besoin, j'avais conçu, il y a une dizaine d'années, le projet d'en publier une nouvelle édition, complétée et corrigée autant que possible. Dans cette vue, j'avais commencé des enquêtes et des dépouillements de textes.

La matière amassée était considérable; mais, absorbé par d'autres travaux, rebuté d'ailleurs par les difficultés techniques, je laissai dormir jusqu'à des temps meilleurs le volumineux dossier de la houillerie.
» L'occasion d'en tirer parti se présenta enfin. En décembre 1916, je reçus la visite de M. Georges Massart, ingénieur des mines, qui avait eu, de son côté, l'heureuse idée d'exposer, en dialogues wallons et avec planches à l'appui, le détail d'une exploitation minière dans le bassin de Seraing. M. Massart venait offrir son manuscrit à la Société de Littérature wallonne. Il était à cette époque directeur des travaux aux Charbonnages de Marihaye (Seraing) et avait su découvrir le collaborateur idéal dans son conducteur des travaux, M. Joseph Sacré.

» J'accueillis avec joie l'essai de MM. Massart et Sacré. Sous la forme vivante et familière du dialogue, il sténographiait en quelque sorte les rapports que surveillants et maîtres-ouvriers font chaque jour à leurs chefs; il faisait ainsi défiler sous les yeux du lecteur les différents aspects de la mine en activité. Les auteurs avaient ajouté à leur œuvre un petit glossaire explicatif : je n'eus pas de peine à les convaincre qu'il y avait, à cet égard, plus et mieux à faire.

Le Vocabulaire dont nous publions aujourd'hui quelques pages de spécimen est né de cette heureuse rencontre et de la collaboration étroite qui s'ensuivit entre un philologue et deux hommes de l'art, versés par leurs études ou par leur expérience dans tous les secrets de la houillerie liégeoise. Pendant plus de trois ans, j'ai puisé à pleines mains et sans arrêt dans le trésor des connaissances techniques de MM. Massart et Sacré.

Celui-ci me permettra, dût sa modestie en souffrir, de souligner l'importance de son rôle dans notre effort commun, où il représente cet élément essentiel : le travailleur wallon. C'est un enfant de Seraing, un vrai type liégeois, d'une intelligence et d'une énergie remarquables; il a vécu près de vingt-cinq ans dans la mine; il en a l'amour profond, l'instinct atavique; il y a débuté très jeune dans les emplois les plus modestes, pour s'élever, à force d'étude et de volonté, à une situation supérieure. Il a droit à notre reconnaissance spéciale pour s'être prêté, avec un dévouement au-dessus de tout éloge, aux interrogatoires souvent fastidieux que je lui ai fait subir quatre ou cinq heures par semaine..
andere publicaties door Jean Haust
gelijkaardige artikelen zoeken per categorie
gelijkaardige artikelen zoeken per onderwerp: