boeken. gelezen. goedgekeurd.
Welkom bij Bibliomania, de online specialist in tweedehands boeken
FR  •  NL
Winkelmand
0
Verviers libéré : de l'allégresse à l'inquiétude. Septembre 1944 - Janvier 1945
Paperback / 206 bladzijden / uitgave 1984
taal (talen) : frans
afmetingen : 242 (h) x 160 (b) x 17 (dk) mm
gewicht : 438 gram
Dit boek is
momenteel niet
beschikbaar bij
Bibliomania
La seconde guerre mondiale est à la mode. Il n'est que de voir la place prise par ce sujet dans les rayons des bibliothèques et librairies.

La guerre se vend bien, avec ses soldats, ses armes, ses espions, ses stratèges, ses avions, ses fusées.

Elle se vend bien avec ses Bastogne, Saint-Vith, Tobrouk, Corregidor ou Stalingrad.

Elle se vend bien avec ses Churchill, Montgomery, Bradley, Patton, Koniev, Joukov, Himmler ou Skorzeny.

Mais... la guerre du petit civil, dans sa petite ville, avec ses petits chefs, ses petits problèmes, sa petite carte de ravitaillement, son petit salaire, sa petite cave, sa petite famille, son petit travail et, parfois, son petit cercueil, on l'oublie souvent.

Ici, on a voulu se limiter à la vie des civils de la Ville de Verviers et de ses environs immédiats, car les initiatives intéressent tantôt l'ancienne commune de Verviers, tantôt l'agglomération, tantôt un groupe qui comprend à la fois l'actuelle Ville de Verviers d'après les fusions de 1976 et l'actuelle Ville de Dison d'après 1976.

C'était déjà dans cette perspective et dans ce cadre géographique que nous avions étudié précédemment la « drôle de guerre » et les premiers mois de l'occupation 1.

La période traitée ici, plus courte, est située entre deux dates importantes : la Libération et l'Offensive des Ardennes.

La Libération n'est pas venue d'un coup. Elle a été préparée, attendue, désirée ou redoutée. On retracera donc les quelques semaines qui la précèdent avant d'en évoquer les grandes heures et les premiers jours. Elle marque une telle rupture qu'elle s'imposait comme point de départ de ce travail : après, plus rien ne sera comme avant.

L'Offensive des Ardennes constitue l'épisode final de ce livre parce que, réflexion faite, la poussée de von Rundstedt, c'est aussi la fin d'une époque, d'un état de libération devenu routinier. Pour bien des Belges de la région de l'Est, l'Offensive des Ardennes restera le souvenir le plus terrible de leur existence.
gelijkaardige artikelen zoeken per categorie
gelijkaardige artikelen zoeken per onderwerp: