boeken. gelezen. goedgekeurd.
Welkom bij Bibliomania, de online specialist in tweedehands boeken
FR  •  NL
Winkelmand
0
Foires et forains en Wallonie
Paperback / 232 bladzijden / uitgave 1989
taal (talen) : frans
ISBN : 2870094167
EAN : 9782870094167
afmetingen : 240 (h) x 220 (b) x 15 (dk) mm
gewicht : 712 gram
BESCHIKBAAR
zeer goede staat
19,95 EUR
referentie : 1019917
Alle prijzen zijn BTW inbegrepen
Une des principales caractéristiques de la foire aux variétés, c'est son extraordinaire longévité. Cherchant à satisfaire les goûts d'un public aussi nombreux que possible, elle s'est adaptée aux modes et à l'esprit du temps. Son inaltérable succès de foule lui a permis de parvenir bien vivante jusqu'à nos jours.

Durant des siècles, la foire aux variétés n'a guère changé de visage : elle n'était en réalité qu'une annexe aux foires commerciales organisées à intervalles réguliers dans la plupart des localités. Les forains profitaient de ces rassemblements de population pour offrir, souvent à peu de frais, une occasion de détente et d'oubli momentané des soucis et de la grisaille quotidienne. L'éventail des attractions restait cependant limité : représentations théâtrales ou pantomimiques sur des tréteaux en plein vent ou dans des établissements de fortune, exercices de jongleurs, acrobates ou danseurs de corde, montreurs d'animaux savants ou exotiques, présentation de remèdes miracles, exercices équestres...

Et soudain, vers le milieu du xixe siècle, c'est l'éclatement : la foire croît et se diversifie, s'appropriant au passage toutes les inventions nouvelles. Des loges grandissent et se parent de décors raffinés et clinquants, les programmes des théâtres rivalisent d'ambition et de variété, la vapeur remplace l'énergie animale ou humaine, l'éclairage au pétrole est supplanté par le gaz puis par l'électricité, le modeste tourniquet se mue en carrousel-salon luxueux. Lieu de rencontre privilégié et quasi unique pour des populations géographiquement et socialement séparées, oasis de détente dans une existence tout entière vouée au travail, la foire se pique même de faire connaître aux classes populaires les découvertes de la science moderne et les chefs-d'œuvre des arts plastiques, de mettre le théâtre à la portée du plus grand nombre et de permettre à tous de contempler à distance les merveilles et curiosités des contrées les plus éloignées. Parallèlement, la foire perd peu à peu sa vocation commerciale, pour devenir surtout un lieu de plaisir et de divertissement. La proportion entre les loges de spectacles et les boutiques s'inverse ; c'est désormais le commerçant qui profite de la présence attrayante des amuseurs forains pour écouler sa marchandise.

Après la première guerre mondiale, la tendance générale est à la mécanisation. La foire s'américanise et s'industrialise toujours davantage. Le public prend goût aux sensations fortes: on veut aller toujours plus haut, toujours plus vite et avec toujours plus d'imprévu...

Le retour périodique de la foire constitue un de ces multiples événements petits ou grands qui rythment la vie quotidienne et en brisent la monotonie. Et curieusement, le moment où s'éteignent les lampions de la fête ne coïncide pas vraiment avec la fin de celle-ci, car elle demeure longtemps vivace dans l'esprit de ceux qui y ont pris part. La foire fait partie de nos souvenirs, surtout ceux de notre enfance, c'est-à-dire les plus précieux ; elle occupe une place dans le cœur de nombreux Wallons : rien que pour cette raison, elle mériterait déjà notre attention... et aussi notre reconnaissance.
gelijkaardige artikelen zoeken per categorie
gelijkaardige artikelen zoeken per onderwerp: