boeken. gelezen. goedgekeurd.
Welkom bij Bibliomania, de online specialist in tweedehands boeken
FR  •  NL
Winkelmand
0
Jours de Guerre, tome 3 - 1940 : Jours de Défaite 1
Paperback / 104 bladzijden / uitgave 1991
taal (talen) : frans
collectie : Jours de Guerre
nummer : 3
ISBN : 2871931216
EAN : 9782871931218
afmetingen : 280 (h) x 210 (b) x 11 (dk) mm
gewicht : 495 gram
BESCHIKBAAR
zeer goede staat
12,95 EUR
referentie : 1017274
Alle prijzen zijn BTW inbegrepen
«Jours de Défaite» va s’efforcer de faire, aussi sereinement que possible, le point de la recherche historique sur un des chapitres les plus controversés de notre histoire nationale. Face à la mécanique bien huilée de la machine de guerre hitlérienne, le sort des combats ne pouvait être douteux et la recherche des responsabilités de l’inéluctable défaite s’apparentera immédiatement à celle des excuses, des paravents et des boucs émissaires commodes. La déroute des armes alliées n’était pas la conséquence de la reddition du 28 mai. Elle la précédait. Dix ans d’aveuglement, d’égoïsmes nationaux, de faiblesses insignes l’avaient préparée. La neutralité de la Belgique avait fourni un magnifique alibi à l’enlisement de la «drôle de guerre». En se ruant à notre secours le 10 mai. les forces armées de nos garants trouvaient un exutoire, un champ de bataille et se lançaient, tête baissée, dans un piège inévitable. Faut-il s’étonner qu’elles aient fait des Belges les artisans de leurs déconvenues? Une alliance ne s’improvise pas. Des contacts feutrés et retenus ne peuvent préparer une coopération réelle sur le terrain quand les interlocuteurs gardent de solides préventions. On ne voulut pas comprendre la position de la Belgique et on lui imputa à crime les inévitables grincements et frictions qui suivirent entre des Alliés attachés à leurs propres buts de guerre et un plan de campagne belge attaché avant tout à la défense du seul territoire national. Mal engagée, la guerre était perdue en moins de six jours, avec l’effondrement du moral de troupes lancées dans d’interminables retraites successives et abandonnant sur ordre, et sans comprendre, leurs positions.

Très tôt s’ouvrit, parallèlement à ces frustrations réciproques, un conflit entre le Roi, attaché à ses fonctions de commandant en chef et voyant très nettement se dessiner la marche allemande vers la mer, et des ministres vivant sur les souvenirs de 1914-1918 et gardant une confiance bien ancrée dans la valeur des armes françaises. Le tragique de cette incompréhension, et des soupçons qui en découlèrent, était que les deux parties en cause étaient persuadées, en choisissant leur option, de servir de leur mieux, et sans arrière-pensées personnelles, la cause de la Belgique. Tant Léopold III qu'Hubert Pierlot avaient un sens poussé de l’honneur, de leur mission, d’agir pour le mieux. C’est pour cette raison qu’ils ne purent s’entendre.

Le récit de l’entrevue décisive du 25 mai entre le Roi et les «quatre de Wijnendale» que nous présentons au lecteur était jusqu’ici resté inédit. Recueilli par Marcel Vau-thier, c’est le témoignage du ministre de l’Intérieur Arthur Vanderpoorten qui vient très heureusement compléter le dossier.

De ce conflit, de ces conceptions opposées de l’intérêt national, les combattants ne savaient rien. Ils s’efforçaient de continuer à faire front, sous les bombardements des Stukas maîtres du ciel. Où était notre aviation? Il nous a semblé qu’il fallait rappeler le combat sans espoir de nos aviateurs face à un matériel qui les surclassait après avoir, dès les premiers jours, éliminé nos seules escadrilles modernes. Pulchrius si inutile..., comme la contre-attaque victorieuse de Knesselaere, démonstration du mordant que gardaient encore certaines unités le 27 mai, qui s’acheva sur un succès à l’heure même où notre parlementaire partait pour les lignes allemandes.

Jours de défaite, jours d’injustice, jours de haine et d’incompréhension comme s’en aperçurent à leurs dépens les suspects d’Abbeville. Un monde s’écroulait...
gelijkaardige artikelen zoeken per categorie
gelijkaardige artikelen zoeken per onderwerp: